Creativity Show X Laurine Bailly

Dans cet épisode de Creativity Show, je reçois Laurine qui nous fait part de son processus de création dans son domaine de prédilection qui est la photographie. Elle nous parlera aussi bien sûr de ses autres passions pour le web design et la vidéo.

Si vous voulez en découvrir plus sur son mindset et son processus elle nous l’explique dans Creativity Show.

Pour la version audio c’est disponible juste ici :

Deux sites web designés par elle-même pour vous aider et vous accompagner dans vos démarches de web design et shooting photo.

« Visual.Laurine » Photographie
« Laurine Bailly » Webdesign

J’espère que cette interview vous a plu, n’hésitez pas à me faire un retour ça fait toujours plaisir et à partager ce lien.

Si vous aussi vous avez un projet à partager et que vous voulez participer à un épisode n’hésitez pas à me contacter içi.

Pour connaitre mon Setup sur ce Creativity Show.

J’ai eu la chance il y a quelques semaines faire la rencontre d’Anais qui fait parti du compte @Tikkietcoco. Leur objectif ? Changer les habitudes ! Je vous en dis pas plus vous allez découvrir l’interview ecrit jsute en dessous.

Bonjour, Anaïs, qui es-tu et qui se cache derrière Tikkietcoco ? 🤗

Hello moi, c’est Anaïs et je suis maman de 2 petits garçons et je suis militante écologique. J’ai fait mes études au Canada pour devenir pasteur puis je suis revenu habiter à Paris par la suite. C’est lors de mon retour sur Paris que j’ai rencontré de nouvelles personnes formidables dont Emmanuelle Hoarau. Emmanuelle est une photographe très talentueuse, nous avons commencé à discuter ensemble, nous nous sommes rendu compte que l’on avait les mêmes questionnements sur l’écologie, le changement climatique et la possession des choses, par la suite nous nous sommes rapprochées.

Cette jolie rencontre est devenue par la suite une amitié. Et cette amitié dure depuis ce temps-là. 

Pourquoi Tikkietcoco ? 🤔

À la base de Tikkietcoco c’est simplement 2 amies qui se sont dit : « aller il faut faire quelque chose pour la planète et aider les gens a venir sur ce chemin avec nous».

Pour la petite histoire Emmanuelle et moi, sommes tombées enceinte ensemble de nos premiers enfants. La grossesse a été un moment de ma vie où je me suis beaucoup questionné sur le monde que j’allais laisser à mes enfants et je me disais que je voulais faire ma part pour ne pas leur laisser un monde mal en point. Et là, c’est durant cette période que personnellement, j’ai commencé à beaucoup, m’informer, me documenter et changer mes habitudes de consommation de manière drastique. En voyant mon changement plutôt radical, certain(e)s de mes ami(e)s ont commencé à s’intéresser à tout ça. Et puis elles ont commencé à me demander des petits conseils par-ci par-là. Elles voulaient savoir comment faire pour devenir plus écolo. Par quels gestes commencés, ce qui était bon pour la planète, etc. Et je répondais avec plaisir. Emmanuelle était celle avec qui j’étais le plus proche et elle m’a toujours encouragée à tenir un blog sur le sujet. Mais je ne me sentais pas capable. J’avais les idées, mais à mon sens pas la créativité suffisante pour les mettre en forme. J’ai proposé l’idée à Emmanuelle, que l’on fasse un compte Instagram ensemble. Je lui ai dit que je m’occuperai de tout ce qui concerne l’information et les idées et toi du design et les mises en forme. C’est comme ça que Tikkietcoco est né. 

Comment as-tu eu le déclic ? ☝🏼

On l’a déjà dit plus haut, mais pour moi mon déclic ça a été de devenir maman. Quand on devient parent, on se décentre de soi. C’est-à-dire qu’on prend conscience que le monde n’est plus juste là pour nous, mais on prend conscience qu’on va le laisser à d’autres. Donc c’est comme ça que ça a commencé. 

Je me suis rendu compte que j’avais un mode de vie d’ »hyper consommation », que je consommais pour consommer, pour être à la mode, parce que tout le monde faisait comme ça. Je faisais les choses par mimétisme social sans jamais les remettre en question. Puis je me suis rendu compte que cette hyper consommation entraînait des conséquences écologiques graves pour nous et nos enfants. Du coup, je me suis mise à me renseigner pour voir comment mieux faire à mon niveau. Des ressources telle que YouTube, les blogs et des lectures m’ont été d’un grand secours. 

Comment arrives-tu à gerer avec une famille ? 👨‍👩‍👦‍👦

Alors j’ai eu de la chance d’avoir eu mon déclic écolo pendant ma grossesse car, mon fils est né dans une maison qui avait déjà de nouvelles habitudes. 

Quand j’ai pris conscience du drame écologique qui était en train de se dérouler, j’ai fait des changements radicaux. J’ai voulu tout changer tout de suite. Le livre de Béa Jonhson a été une sorte de déclic pour passer à l’action, car il est très documenté et donne énormément d’astuces concrètes pour changer ses habitudes et sa façon de faire.

Le livre de Béa Johnson sur le Zéro Dechet

Au lieu de penser en termes de processus, j’ai pensé en termes d’urgence. Donc j’ai foncé sans trop réfléchir et j’ai voulu changer 27 ans d’habitudes de consommation en quelques mois. Du coup je suis devenue végétarienne du jour au lendemain, j’ai jeté tout ce qui était en plastique sans même me soucier de savoir si j’allais en avoir besoin par la suite. J’ai même fait un grand tri de la maison en un mois, pour devenir plus minimaliste. Car on ne le dira jamais assez, mais « consommer mieux c’est consommer moins« . Donc je voulais une maison épurée qui ne demande pas trop d’entretien.

Je suis allée très vite et maintenant avec du recul, je trouve que c’était une erreur. Les changements importants dans nos vies doivent se faire progressivement sinon ça devient vite décourageant. C’est ce qu’il s’est passé pour moi. 

Du coup, j’ai dépensé énormément d’énergie en vain et me suis épuisé, car je ne m’accordais aucune «  erreur ». Si j’achetais des produits avec du plastique, je culpabilisais beaucoup de ne pas avoir été à la boulangerie pour acheter le pain sans plastique. C’était cette culpabilité qui est devenue épuisante. 

Dit de cette manière, ça sonne négatif. Puis au fur et à mesure de mes recherches, je me suis aperçu qu’en fait quoi qu’on fasse nous polluons. Cette phrase m’a aidé à relativiser. Ça ne veut pas dire que j’ai tout abandonné. Mais ça m’a ôté la culpabilité que je pouvais ressentir quand j’achetais des produits.

En clair , quand tu commences à ne plus consommer de plastique et que tu achètes plus en vrac, tu te rends compte qu’il y a des emballages partout et que ce n’est pas normal. Ce que j’aime le plus c’est éduqué mes enfants là dedans. Car pour eux, c’est complètement normal de sortir avec une gourde en inox, de mettre des fruits et légumes dans des sacs en tissus et que les aliments soient conservés dans des bocaux. Et ça me rend un peu fière. 

Chiffres et autres statistiques 📈

Image d’une infime partie du 7ème continent constitué uniquement de plastique.

La revue Science Advance nous dit que la production de plastique s’est accélérée depuis les années 1950 est a généré plus de 8,3 milliards de tonnes. Soit l’équivalent de 822 000 Tour Eiffel

Les déchets plastiques les plus ramassés en milieu marin dans le monde en 2017 sont : les mégots de cigarette, les fragments de plastique, les bouteilles, les emballages alimentaires, les sacs plastiques, du matériel de pêche, les bouchons de bouteille, les cotons tiges et les bâtons de sucettes

Aujourd’hui 150 millions de tonnes de plastique se trouvent dans l’océan. 

Source: Article , Ouest France, « Pourquoi le plastique a-t-il un impact (très) négatif sur l’environnement? ». 

Mes petits conseils 📝

  • Prendre une habitude à la fois. Ne pas se stresser.
  • S’informer beaucoup. Pour faire les choses en pleine conscience. Il y a beaucoup de ressources vidéo à notre portée nous aider notamment sur Youtube.
  • Rester informer des lois environnementales qui passent. 
  • Se donner du temps et faire les choses à notre rythme. 

6 petits gestes faciles du quotidien ✨ 

  • Dans les restaurants refuser les pailles en plastiques, les petits chapeaux, drapeaux et autres déco non-comestibles des cocktails. 
  • En plus de couper l’eau quand on se brosse les dents, prendre un verre pour se rincer la bouche quand on se brosse les dents. C’est tout bête, mais quand on laisse couler l’eau pour se rincer, c’est des litres d’eau qui coule alors qu’un verre d’eau c’est 20cl.
  • Acheter une gourde réutilisable pour arrêter les bouteilles en plastique et la mettre dans son sac. Je recommande la gourde Klean Kanteen qui n’est pas excessivement cher, qui propose different bouchons adapatés aux sportifs et aux enfants ainsi qu’elle est 1% for the Planet et B corporation.
  • Aller chercher ses fruits et légumes en vrac dans des sacs en toile (même le pain).
  • Si notre chasse d’eau n’est pas optimisée. Mettre un gros caillou ou une bouteille en verre dans le réservoir. Beaucoup moins d’eau sera utilisée lorsqu’on tirera la chasse. 😜✌️
La boulangère favorite d’Anaïs.

Prequel 🤗

Ok, donc dans un article précèdent nous avons vu ce qu’étaient le minimalisme et son intérêt. Dans ce nouvel article, nous découvrirons comment faire le tri dans nos affaires qui nous encombrent l’esprit et notre lieu de vie, comment se détacher de certaines choses et le processus à avoir pour vérifier si l’objet à vraiment de l’intérêt pour nous. 

Réfléchir à l’intérêt d’avoir certains objets est essentiel dans une démarche minimaliste, car ça évite fortement d’être encombré dans notre lieu de vie et surtout d’avoir une surcharge mentale dans vos possessions. Vous devez vraiment vous dire pour vous et votre famille si vous êtes plusieurs : « Qu’est-ce qui est important pour vous ? »

Ce processus, je l’ai eu grâce à l’un de mes amis (Julien que j’ai mentionné dans le précédent article) qui m’a amené à ce type de réflexion du coup, Julien cet article, il est pour toi.

Le processus de base 🧠

Aller hop on enchaîne ! Bon, ok, on a vu que posséder des objets inutiles ce n’était peut-être pas la meilleure solution. Maintenant, il va falloir se poser les bonnes questions. Je vais fonctionner par étape. Comme dans la célèbre série « Black Mirror », l’épisode « Bandersnatch » sur Netflix, vous allez devoir faire les bons choix pour y arriver.

Etape 1 : Est-ce que j’ai vraiment besoin de garder cet objet ?

Si oui pasez à l’étape 2. Si la réponse est non alors donnez, vendez, offrez ou jetez-le.

Etape 2 : Est-ce que j’ai utilisé cet objet durant les 6 derniers mois et a-t-il une réelle utilité?

Si oui gardez-le. Sinon passez à l’étape 3.

Etape 3 : Est-ce que j’ai oublié que je l’avais ?

Si oui mettez le côté temporairement et voyez si vous allez encore l’utiliser. Sinon passez à l’étape 4.

Etape 4 : Est-ce que je suis sûr que j’en ai encore besoin ?

Generalent si vous avez oublié que vous aviez cet objet c’est qu’il n’est pas essentiel. Sinon gardez-le et utilisez-le.

20 objets dont vous pouvez vous debarraser sans même y penser 👨🏻‍💻

  1. Les appareils cassés.
  2. Produits cosmétiques dépassés.
  3. Les reçus bancaires.
  4. Les anciens cahiers.
  5. Stylos inutilisés.
  6. Les anciens papiers inutiles.
  7. Les chaussures que vous n’utilisez plus.
  8. CD et DVD que vous n’écoutez plus ou regardez plus (mon dieu, il y en a encore qui utilise ça ? 😝)
  9. Les affaires qui ne vous vont plus.
  10. Les anciennes batteries.
  11. Les projets non finis.
  12. Les ceintres qui ne vous servent plus.
  13. Les jouets que vos enfants n’utilisent plus.
  14. Les clés mystérieuses.
  15. Les sacs cumulés à chaque course.
  16. Les chaussettes trouées.
  17. Les serviettes que vous n’utilisez plus.
  18. Les Tupperware sans couvercle ou avec des tailles où vous ne pouvez rien mettre dedans.
  19. Les amas de différents cables.
  20. Les médicaments dépassés.

Voilà une petite liste exhaustive de ce que vous pouvez trier dès maintenant. J’en oublie peut-être, mais si vous faites déjà ça, c’est très bien vous êtes sur la bonne voie. Quand je vous dis de vous débarrasser ce n’est pas forcement jeter, ça peut être à offrir à des personnes qui sont dans le besoin ou encore donner à des amis ou la famille. ATTENTION offrir à quelqu’un n’est pas forcement un cadeau pour elle, car vous l’encombrez aussi par la même occasion. Ne vous vexez pas si elle répond non à votre offre. Pensez que vous êtes dans le même cas qu’elle. 

Astuces pour se détacher plus facilement des choses 🏡

Une partie de ma collection de boite Apple dont je me suis débarrasé.

L’image que relfète l’objet.

Alors peut-être que l’objet que vous avez entre les mains vous rappelle une situation ou une personne en particulier. Sachez une chose, cet objet n’est pas la personne ni même la situation. S’il ne vous sert pas et que vous l’avez juste parce que ça vous rappelle quelque chose, alors, prenez-le en photo.

Soyez réaliste.

Come on ! Ne vous mentez pas à vous-même, sérieusement allez-vous vraiment utiliser cet objet ? Il faut être sincère et ne surtout pas se dire « Ahh ça pourrait me servir dans quelques années quand… » NON, vous ne vous en servirez toujours pas, car à ce moment-là, vous en achèterez un autre.

Mettez vous une limite de temps.

Si vous n’êtes pas sûr, mettez-vous, une limite de temps comme par exemple « Je ne me souvenais plus que j’avais cet objet, je peux peut-être l’utiliser dans un futur très proche ». Laissez-vous une semaine pour voir si cet objet vous sert vraiment. Ne prenez pas de décisions hâtives.

Pesez la valeur de l’objet.

Alors quand je parle de valeur, je parle de aussi bien de valeur sentimentale que financière. La question que je vais vous poser, c’est « Est-ce que cet objet vous enrichit la vie au quotidien ? ». Vous avez 4h 😋. Nan plus sérieusement, il faut vraiment vous poser ce type de question pour redéfinir vos attentes sur cet objet.

Bonus 🥰

Oui, je vous trouve plutôt sympa du coup, je vous donne quelques astuces supplémentaires.

Pensez aux saisons.

Si vous faites votre tri en plein été, vous allez sûrement vous geler en hiver. Ne vous débarrassez pas bêtement des choses sur un coup de tête. 

Finissez ce que vous avez commencé à entreprendre.

Je crois qu’il n’y a rien de tel de plus frustrant quand je vois un de mes articles qui traînent sur mon bureau où il y a marqué « Brouillon » et que je ne l’ai pas ouvert depuis deux semaines.

Ne vous comparez pas !

Ce n’est pas parce qu’intel a moins d’objet que vous qu’il est plus minimaliste. Ce n’est pas un concours, nous avons tous des vies différentes. Si ça se trouve cette personne-là n’aime juste pas être encombrée même ça ne fait pas forcément d’elle une minimaliste. Les autres décident de leur propre chemin vous, vous décidez du votre.

Prenez le temps.

Eh oh, nous avons toute la vie devant nous. Pourquoi être stressé ou pressé de faire les choses rapidement ? Si ça n’avance pas aussi vite que vous le pensiez, c’est sûrement parce que vous faites plusieurs choses à la fois. Essayez de compter et de réciter l’alphabet en même temps, vous verrez que ce sera très difficile ! Nous ne sommes pas multi-tasking pour tout.

Liens supplémentaires :

Prequel 👆🏼

L’idée dans ce nouvel article est de savoir quel est ce « nouveau mouvement qui fait tant parler de lui » comme diraient les journalistes crédules de connaissance sur le sujet et qui décrivent cette manière de penser comme si c’était une secte donc le but est de ne rien avoir. Biensur ce sera une première approche, de nombreux autres articles arriveront avec des astuces et des manières de repenser son quotidien.

Cela fait maintenant 9 mois que je pratique ce mode de vie et je me porte bien. Aujourd’hui, j’ai envie de vous en faire part sous forme d’article. Même si j’en ai fait quelques vidéos sur youtube certains préfèrent peut être l’écrit. Qui a été ma plus grande inspiration ? Steve Jobs. Oui l’ancien CEO d’Apple décédé en 2011 était minimaliste (d’ailleurs la photo de l’article c’est bien lui assis dans son salon avec ce qui est pour lu inécessaire à son bien être). Je vous conseille de lire la biographie de Steve Jobs par Walter Isaacson. Ce grand CEO a réussi à apporter et démocratiser au reste du monde ce que les Japonais faisait depuis des décennies grâce aux appareils Apple. Une interface épurée, facile à utiliser et surtout que chaque application est justifiée.

Qu’est ce que le minimalisme ? 🤔

Alors avant de tout jeter, de changer de conjoint(e), de faire exprès d’oublier vos enfants à l’école, de réorganiser votre intérieur et votre garde-robe commençons par les basics pour mieux comprendre. 😆

Vous devez vous poser certaines questions avant comme : qu’est-ce que le minimalisme pour vous ? Pourquoi est-il si important et pour qui c’est ? Ça va déjà vous permettre de vous rendre compte comment vous allez l’introduire dans votre vie.

Le minimalisme c’est

  • Laisser partir ce qui n’est pas nécessaire.
  • Éliminer les distractions.
  • Un moyen de récuperer votre temps.
  • La simplicité.
  • Identifier ce qui est important pour vous.
  • LIBERTÉ.

Les 5 fausses idées reçues du minimalisme

Les minimalistes vivent toujours seuls. 🚶🏻‍♂️

C’EST FAUX ! Qui a dit qu’être minimaliste, c’était avoir le moins de personne que l’on aime dans notre vie ou encore que c’était être tellement chiant que l’on ne trouve personne. Vous pouvez appliquer le minimalisme au sein de votre famille ou encore en couple.

Les minimaslites sont vegans. 🍃

Ce n’est pas une remarque si bête que ça. Beaucoup de minimalistes veulent simplifier leurs repas, consommer plus bas dans la chaîne alimentaire et créer moins de déchets et choisissent le veganisme. En tout cas, ce n’est pas une obligation de devenir vegan.

Les minimalistes ne peuvent posseder des belles choses. 🙇🏻‍♂️

Tout dépend de votre approche du minimalisme. Vous pouvez acheter uniquement des secondes mains, acheter uniquement des choses primaires ou encore acheter des objets utiles et cher, mais c’est vous qui choisissez comment vous investissez votre argent.

Les minimalistes portent uniquement du noir, blanc et gris. ⚪️⚫️

S’habiller avec le moins de couleurs permet de créer plus de combinaison facile. Beaucoup d’entre eux veulent minimiser leur temps de réflexion devant leur garde-robe (moi compris). Je trouve que ça me prend moins de temps de choisir comment je vais m’habiller le matin de choisir des vêtements basiques et puis ça évite la fast fashion.

« Être minimalste c’est parce que c’est tendance. » 🤳🏻

Ne faites pas la même erreur que les journalistes qui font des reportages ridicules sur les sujets « en vogue » du moment et qui tournent tous les modes de vie sous forme de complotisme et de secte. Il est vrai que depuis quelques années, le minimalisme prend une plus grande ampleur qu’il y a 20 ans, mais parce que nos modes de consommation sont aussi différentes et que les gens ont une prise de conscience.

Vivre pour réduire son empreinte écologique 👣

La fast Fashion 👕

Vous savez toutes ses grandes mutli-nationnales comme H&M, le groupe INDITEX (ZARA et compagnie…), GAP, ABERCOMBIE qui sortent des collections tous les 3 mois parfois à des prix qui sont tellement bas que l’on se demande comment ils font pour faire de la marge. Les marques aiment bien vous donner l’impression que vous n’êtes plus à la mode sauf qu' »être à la mode, c’est avoir le même destin qu’une feuille-morte » ((Jean Guitton) Merci Julien de me l’avoir rappelé). Les vêtements sont de très mauvaise qualités fait dans des endroits qui ne respectent pas forcement les conditions de travail avec des peintures ultras toxiques dont la moitié est déversée dans les océans.

Faire un choix de nourriture plus judicieux 🍋

Alors je sais que pour certaines familles qui n’ont pas un revenu important, c’est plus difficile de mieux se nourrir surtout quand on habite dans la capitale. D’ailleurs, je vous conseille un podcast qui s’appelle Plan Culinaire qui explique très bien ce cas de figure. Limiter les articles qui viennent de loin, favoriser les producteurs locaux et éviter le suremballage, prendre des fruits et legumes de saison. Vous allez souvent entendre parler du zéro déchet et du veganisme qui sont des moyens de réduire mais rien n’est obligatoire ni même imposé, si l’envie vous prend ça viendra de vous-même.

Regardez l’article avec Anaïs (soon) qui nous parle de son changement radical après sa prise de conscience lors de sa grossesse.

https://louiemedia.com/plan-culinaire

Si cet artcile vous a plu n’hésitez pas à commenter, vous abonner pour recevoir les dernieres infos et surtout partagez.

Lien supplémentaire :

Bienvenue dans la deuxième partie du Miracle Morning ! J’ai décidé de l’écrire en deux parties (première partie que vous pouvez retrouver içi), car je pense qu’il faut déjà intégrer la première partie,qui présente de nombreux conseils, avant de lire la deuxième partie.

À faire chaque matin ✅

  1. Organiser : Planifier chaque journée avant qu’elle ne commence pour que vous puissiez l’optimiser le plus possible et trouver du temps pour les personnes que vous aimez.
  2. Exécuter : Réaliser les progrès tangibles en consacrant des créneaux à nos grands objectifs (que l’on va voir juste en bas).
  3. Faire le point : Toutes les semaines, faire le point complet de ce que l’on a fait et ce que nous ferons ensuite.

La feuille de route 📋

Dommage j’aurais bien aimé avoir une jingle sur ce titre… 🤣

Avant toutes choses, je veux qu’ensemble nous nous fassions la promesse que chaque matin soit le meilleur possible !

Règle numéro 1 : Je rédigerai un programme pour chaque matin.

Règle numéro 2 : J’adopterai systématiquement de bonnes habitudes pour un maximum d’énergie et d’enthousiasme.

Règle numéro 3 : Je définirai des objectifs à court terme qui m’aideront à atteindre mes grands objectifs.

Règle numéro 4 : Je suivrai mes progrès, je ferai les ajustements nécessaires et je me tiendrai pour seul responsable.

Eh oui les amis, il n’y a pas rien sans rien, il va falloir poser à l’écrit vos objectifs et votre timing idéale afin de vous y tenir plus facilement et qu’il n’y ait pas trop d’écart entre vos projets et leur réalisation.

Il y aura donc 3 principaux points que j’ai retenu et que nous allons voir et remplir pour que notre Miracle Morning se passe au mieux. Je ne vous dirai pas quoi faire, ce sera à vous de trouver les choses qui vous conviennent.

1 Les grands objectifs de votre vie

Dans un magnifique carnet que vous allez garder bien précieusement, car c’est celui qui va vous permettre de vous suivre tout au long de vos projets, vous écrirez vos réponses à toutes ces questions.

  1. Qu’avez-vous toujours voulu faire sans prendre le temps de le faire ?
  2. De quoi pourriez-vous être extrêmement fier ?
  3. Quelles sont les réalisations des personnes que vous admirez qui réussissent, qui vous interpellent ?
  4. À quoi ressemble votre programme « optimisaiton » personnel ?
  5. Quelle(s) idée(s) vous effraie(ent) et vous enthousiasme(nt) à la fois ?
  6. Qu’avez-vous essayé de faire dans le passé sans être allé jusqu’au bout ?
  7. Si vous n’aviez pas de limite de temps, d’argent et d’énergie, que tenteriez-vous?
  8. Si un génie pouvait exaucer un voeu, que demanderiez-vous ?
  9. Qu’est ce qui vous procure une joie incroyable et qui pourrait être amplifié si vous passiez à la vitesse supérieur ?
  10. À quoi pensez-vous en ce moment même qui devrait être sur cette liste ?

Je n’essaye pas de jouer à Akinator avec vous, mais si vous répondez à toutes ces questions-là, la plupart de vos idées seront posées et vous saurez où aller dans le futur.

2 Planning trimestriel 🗓

90 Jours : C’est le nombre de jours qu’il faut pour se fixer en terme d’objectifs à court terme. Essayez de vous caler sur les mêmes trimestres que votre entreprise pour avoir le même rythme et ne pas vous emmêler.

  1. Choisir ses dates de trimestres. (1er janvier – 31 mars / 1er avril – 30 juin / …)
  2. Libérer l’agenda : Terminer à la fin du trimestre ce que vous avez entamé pour pouvoir repartir avec des objectifs vierges au prochain trimestre.
  3. Choisir deux ou trois objectifs (Pas de plan à trop grande échelle. C’est inutile et difficile à réaliser.
  4. Dresser une liste des actions à mener à partir du rétro planning des objectifs. Je vous conseille de plus d’être précis sur les objectifs pour ne laisser aucune ambiguïté.
  5. Tenir un carnet d’objectif (ce fameux carnet que vous avez gardé précieusement).

Selon la loi de Parkinson, nous passons plus de temps que nécessaire à certaines activités quand nous avons le temps.

3 Pouvoir des habitudes 💪🏼

Dans un premier temps, ce que j’ai fait, c’est quantifier en temps ce que je faisais le matin. J’avais l’air un peu ridicule, mais cela me permettait de voir où je perdais du temps. J’ai décidé ainsi de regrouper mes actions dans un ordre plus logique pour que je me sente mieux et que je puisse me mettre au travail rapidement.

Rappelons-nous que nous sommes hyper productif les 45 premières minutes de notre réveil.

C’est pourquoi j’essaye de travailler avant même d’aller me préparer (Cela ne vous empêche pas d’aller faire votre café et que vous serez moins productif pour autant).

Après avoir fait tout ça, j’ai appliqué mes habitudes tous les matins et je n’hésite pas à les revoir pour améliorer également mon ressenti. Il ne faut surtout pas que vous subissiez votre routine matinale (Règle numéro 2 que l’on doit respecter !).

Je crois avoir dit l’essentiel du Miracle Morning. Si cet article vous a plus n’hésitez pas à en faire l’application, à en faire des retours d’expérience, le partager avec vos amis, votre famille, et à checker cette vidéo.

Prequel ☀️

Je me suis très souvent surpris en m’entendant dire: « Une journée de 24 h n’est pas suffisante pour accomplir ce dont j’ai envie ». En effet si tous les matins au réveil, on appuie sur le snooze, que l’on flâne dans le lit ou encore que l’on fait une grasse mat ça ne va pas arranger les choses ! Alors aujourd’hui, on va changer cette habitude, car je suis sûr que vous avez vraiment envie d’accomplir vos objectifs !

Je suis d’accord qu’il est necessaire de dormir chaque nuit. Je ferai un article sur le temps de sommeil un peu plus tard. En attendant, nous allons découvrir ce que l’on appelle le « Miracle Morning ».

Nous allons donc voir en trois points comment aborder le Miracle Morning et ses bienfaits.

Les bienfaits de se lever tôt ! ⏰

Je suis sûr que vous avez pris peur en voyant ce titre ! Ne vous en faites pas je vais vous expliquer tout ça plus en détails. 

La plupart des grands chefs d’entreprise que vous admirez ou que vous connaissez se lèvent pour la plupart avant 5 h du matin et leur réussite vient de là avant tout. Howard Schultz (Starbucks), Anna Wintour (Vogue), Tim Cook (Apple), Elon Musk (Tesla, Paypal et bien d’autres choses extraordinaires) et de nombreux présidents Américains et d’autres peronnalités politiques, mais aussi des écrivains, des philisophes, des scientifiques ont adopté l’habitude du Miracle Morning. Si l’un d’eux vous inspire, je vous invite à regarder des reportages sur leur vie et leurs habitudes. Personnellement, j’ai regardé beaucoup d’interviews de Steve Jobs dans lequel nous voyons son mode de vie et je trouvais ça fascinant qu’un tel homme ait révolutionné une partie de la planète juste parce qu’il avait certaine discipline.

Je vais trier les bienfaits du lever tôt en 6 parties :

  1. Plus de temps pour organiser sa journée et être efficace 📝. Si vous avez l’habitude de vous réveiller en retard, d’engloutir un croissant en quelques secondes et à peine le temps de vous brosser les dents vous n’avez jamais le temps de préparer votre journée, d’anticiper des choses ou même d’en prévoir certaines autres.
  2. . L’heure idéale pour un moment de calme 🧘🏻‍♂️. Ne serait que vous lever 15 minutes avant tout le monde dans la maison vous laisse au moins ce temps-là pour profiter du calme et éviter le rush de la préparation matinale. Je vous conseille d’utiliser ce temps-là pour vous et méditer. (Chuut un article parlera de la méditation plus tard) 
  3. Un sommeil de meilleure qualité et régulier 😴. Si vous trouvez votre temps de sommeil idéal et que vous vous couchez à une heure régulière vous aurez beaucoup plus de facilité à vous réveiller le matin. En vous couchant à des heures différentes, votre horloge interne a énormément de mal à trouver son rythme et vous fait alors un sommeil moins stable. NE DORMEZ PAS DANS LE NOIR COMPLET ! Le corps humain n’est pas fait pour être dans le noir pendant tout le sommeil, mais plutôt se coucher et se réveiller en même temps que le soleil donc il faut de la lumière.
  4. Plus de créativité et d’énergie 🧨. Contrairement à ce que l’on peut penser, vous aurez beaucoup plus d’énergie que vous le penser. Après que vous vous serez levé(e)s, vous aurez assez d’énergie pour entamer la journée et vous vous sentirez d’attaque pour commencer vos premières activités, car vos batteries seront pleinement rechargées ! 
  5. Hausse de productivité 📈. Du fait que vous vous libérez du temps le matin pour accomplir vos tâches , vous allez vous habituer à remplir toutes vos « to do list » et ça va être un plaisir de voir que vous les accomplirez plus facilement, ce qui va vous encourager à en accomplir de plus en plus.
  6. Meilleures chances d’atteindre vos grands objectifs 🥇.
  7. (Bonus) Au réveil, nous sommes hyper productif pendant 45 min? J’ai constaté d’ailleurs que dès mon réveil, je commence à écrire mes articles, car c’est à ce moment-là que j’ai de meilleures idées.

Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt.

Le confort ? Pire ennemi de l’excellence ✨

Je sais que vous partagez pour la plupart d’entre vous une relation fusionnelle avec votre lit. Je ne veux surtout pas vous l’enlever, ce n’est pas le but. Mais si vous l’aimez tant vous devriez le rejoindre beaucoup plus tôt. Il m’arrive d’avoir l’habitude de voir ma journée à l’envers. Quand je suis un peu feignant, je la fais commencer à partir du moment où je me couche. Au réveil, je suis déjà au milieu de ma journée donc j’ai moins de chose à faire dans ma tête car j’ai déjà muri mes objectifs avant de m’endormir.  TADAAA 🙌🏼

Si vous voulez atteindre vos objectifs avec excellence, vous devrez sortir de votre zone de confort. Jamais personne n’a atteint ses objectifs dans son canapé ou encore en n’essayant pas quelque chose de nouveau. Posez-vous toujours la question « Et pourquoi je ne ferais pas ça ? » Plutôt que de vous dire « Je ne peux pas le faire car… » À ce moment précis, vous vous trouvez déjà des excuses pour ne pas vouloir accomplir un objectif.

Voilà pour cette première partie. J’espère qu’elle vous a plus. La deuxième partie arrive bientôt, le temps que vous preniez déjà en compte ces nouveaux challenges. ! En tout cas n’hésitez pas à me faire un retour et à partager à vos amis, votre famille, ce qui me réjouira totalement.

Lire la suite…

Envie d’aventure ? De vous dépayser ? De voyager, mais pas trop loin ? Amsterdam est la solution. 

Une ville pleine de surprise avec de la diversité tant en terme de nourriture que de population. Une culture si proche mais différente de la nôtre avec une envie de partage énorme. 

Vous allez découvrir dans cet article mon séjour de 3 jours dans la ville du Gouda et des tulipes avec les cafés hyper sympa, les parcs à ne pas rater et surtout comment éviter les touristes ! 

Prequel

Tout a commencé deux semaines auparavant où j’ai pu remarquer sur mon planning un trou de trois jours. Depuis que je suis les articles du magazine en ligne les others, je tente l’aventure à chaque fois que j’ai un trou. Amsterdam n’est pas une nouveauté pour moi, je l’avais déjà fait l’année dernière, mais ça ne m’avait pas énormément plus du coup je me suis dit que j’allais retenter l’aventure cette année peut être que je n’étais pas dans mon bon mood à ce moment-là. 

C’est alors que je vais sur last minute et AirBnb et que je réserve tout ce qu’il faut. Un billet pas trop cher, un appartement chez un couple canadien qui vit depuis un long moment à Amsterdam et mon sac à dos pour y placer toutes mes affaires.

Jour 1

9h30 – J’aime beaucoup me dire pendant chaque voyage que je ne me fixe pas de programme spécifique mais uniquement un objectif à atteindre dans la journée en essayant de ne pas suivre la carte mais plutôt une direction. Mon but premier en ce début de journée, c’était de trouver à manger. Je me dirige alors vers le sud de la ceinture de canal et je tombe sur un Bakery/Shop où je teste leur americano et leur cinnamon roll. Tout ce que je peux dire, c’est que c’était excellent ! 

Petit Déjeuner ? ☕️

Pour ceux qui veulent l’adresse, le café s’appelle « Arket Cafe » et se trouve là : Koningsplein 20 1017 BB

Continuons cette journée. Je continue de marcher et je trouve ça drôle et tellement inspirant à la fois de voir que tout le monde peu importe l’âge se déplace à vélo. C’est presque choquant de voir cet énorme trafic de vélo de tous horizons. Des vélos hyper high-tech et d’autres rouillés et à peine capable de rouler. L’une des premières choses qui m’a interpellé lors de séjour, c’est la qualité de l’air. Je vis sur Paris depuis plus de 6 mois et je dois avouer que c’est parfois difficile de prendre du plaisir à se balader dans les rues de Paris avec la pollution présente. Ici, c’est une normalité et un mode de vie. « Si tu n’as pas de vélo, tu n’es pas Amstellodamois » me disait une commerçante lorsque je lui ai fait part de ce que j’aimais dans Amsterdam. J’ai appris par la même occasion comment se prénommaient les habitant d’Amsterdam.

Un peu plus tard dans la journée, je découvrais plus amplement le « Vondelpark » qui est situé au sud de la ceinture des Canaux. Le plus grand parc d’Amsterdam crée en 1864. Le parc s’étend sur 48 ha, c’est le parc le plus populaire d’Amsterdam avec près de 10 000 000 de visiteurs par an. De nombreux cafés et restaurants s’y trouvent. Des évènements culturels sont organisés : théâtre en plein air, projection de films, spectacles de danse et concerts de musique. 

Alors vous allez me dire « Enzo, tu nous conseilles des endroits où il y a des touristes là ?!« . Pour tout vous dire le parc est tellement grand qu’à cette période de l’année, je n’ai pas eu besoin d’essayer d’éviter les gens.

C’est l’heure du Gouté ! 🥤

Alors je continue ma ballade et je tombe sur un café hyper sympa (Oui vous allez découvrir que j’adore les cafés avec espace de coworking. Meilleur endroit pour avoir de l’inspiration et voir comment les cerveaux créatifs fonctionnent).

Le café s’appelle « Coffee compagny » et il est près de la « Heineken Experience« . Un lieu sur deux étages avec un carte assez grande et un interieur hyper chaleureux et en bois.

Info Utile ! ATTENTION 🔌

Dans chaque Café que j’ai pu faire il n’y a pas de prise à disposition donc prends tes precautions avant avec tes batteries portables.

Et pour diner ? 🍗

Alors tout d’abord, il faut savoir une chose, les Hollandais dînent plus tôt que les Français. Leur heure de repas du soir se trouve aux alentours de 18H00 – 18H30. Comme bon Français, je me mets à penser à manger vers 20h, le temps que je trouve qulque chose il était 21h. Vous allez peut-être penser que rien n’allait être ouvert à cette heure-là ? Ebah non, bien au contraire, c’était ouvert, mais en plus, il n’y avait personne donc le top pour moi d’éviter les temps d’attente interminables dans les restaurants « hype » de l’ouest d’Amsterdam. 

Bon fini l’attente insurmontable pour savoir où j’ai mangé. J’ai trouvé un endroit hyper sympa logé dans une sorte de grande grange qui regroupe pleins de restaurants d’origines étrangère. Si vous avez la chance d’avoir vu Cameden Town à Londres, bah, c’est le même principe sauf que c’est en intérieur pour tous les restaurants. Pour ceux qui adorent, il y a même un stand réservé aux bières locales. Il faut de plus savoir que les Hollandais n’ont pas forcément de nourriture typique de chez eux. Ce sont souvent des repas à base de pomme de terre avec du fromage donc rien de bien extraordinaire. Même si l’endroit est tendance, on y mange pour pas cher et en quantité suffisante. Pour ce soir-là, j’en ai eu pour moins de 15€. 

Jour 2

Encore un endroit pour le petit déjeuner ? 🥐

Eeeehh oui ! Et cette fois-ci, je vous réserve un nouvel endroit hyper cool ! Bon, j’avoue comme bon français (Again) j’aime bien savoir comment font nos amis européens les viennoiseries Françaises (ne mentez pas je suis sûr vous faites pareil pendant vos vacances quand vous trouvez un boulanger qui fait des baguettes). Je n’aime pas forcement manger Français quand je suis à l’étranger, mais, il y énormément de boulangerie à Amsterdam et je me devais d’aller dans une pour essayer et comparer. Cette boulangerie (enfin celle que j’ai essayée, car il en existe plusieurs dans Amsterdam) se trouve dans le quartier du Jordaan, un quartier vraiment mignon où si vous voulez faire un date, c’est bien içi. 

Son nom est « Vlaamsch Broodhuys » et se trouve içi : Elandsgracht 122 1016 VB Amsterdam Netherlands.

J’ai vraiment été super bien acceuili et je vous conseille leur jus d’orange avec un scone ! 😋 (J’ai bien sûr essayé leur « païne ow chowcola » (l’accent anglais oblige sinon, c’est difficile de se faire comprendre)). Tout ça est servi avec de la confiture (de votre choix) et du fromage blanc.

Ok, qu’est ce que tu as fait ensuite ?

On essuie sa bouche, on ressert ses chaussures et on enfile son sac à dos et hop me revoilà dans la course pour aller me balader. C’est alors que je m’en vais prendre la route pour aller dans le « Oosterpark« . Un parc situé à l’est de la ville (l’opposé du « Vondelpark« ) où j’y prends du bon temps. Je vais faire un petit tour dans la boutique « Vanmoof » qui pour ceux qui ne connaissent pas, c’est une marque de vélo Amsterllodamoise qui a est un vélo intelligent avec assistance électrique et très élégant. En prenant votre vélo en location en France vous avez l’opportunité de continuer votre abonnement dans le pays où vous voyagez (et où il y a une boutique VanMoof). Si ça vous intéresse je pourrai vous faire un article sur ce vélo.

Reprenons donc… Ce parc est plus petit que le Vondelpark et différent sur la fréquentation. Tandis que l’autre la population y allait plus pour promener leurs chiens en liberté, un lieu de rendez-vous pour les cours de coach sportif et « une autoroute pour vélo » celui-ci est plus un lieu pour faire du yoga, jouer au frisbee ou encore faire un petit pic-nic sympa. 

Après donc ma petite heure de dorage de pilule dans le parc je me dirige donc vers un café que j’avais target auparavant en me perdant dans les rues d’Amsterdam. 

Je vous présente donc ce nouveau café qui est le « Back to Black Coffee » situé ici : Weteringstraat 48 1017 SP Amsterdam Netherlands.

Une ambiance hyper chaleureuse tenue par deux jeunes femmes hyper cool avec une musique de fond super sympa. Interdit aux laptop le week-end vu que ce n’était pas le week-end, j’ai pu en profiter pour commencer à vous écrire cet article et continuer à monter la vidéo disponible sur Youtube.

Un smoothie banane et un cake au citron avec de la framboise pour la douze. Excellent, rien de plus.

Et pour le soir ? 🌯

Je retourne au même endroit que la veille (oui, je n’ai pas joué dans l’originalité désolé) où cette fois-ci, je teste leurs burritos ainsi que le yogourt glacé au peanut butter et strawberry à déguster sur les bords du canal tout en profitant du coucher de soleil. 

Jour 3

Le temps est compté ! ⏱

Il ne me reste plus que quelques heures dans cette magnifique capitale avec ce temps juste splendide ! je décide donc d’aller prendre mon petit-déjeuner dasn une boulangerie qui faisait beaucoup parler d’elle sur les sites. Il en existe plusieurs dans la ville, personnelement je n’ai pas vraiment été conquis (et en plus je me suis retrouvé avec quelques touristes 😱). Après tout ça n’est que mon avis, présentez vous quand même et faites votre propre expérience.

La boulangerie s’appelle « Bagel & Beans » et se situe la : Van Baerlestraat 40 1071 AZ Amsterdam Netherlands.

J’ai pris celle qui était le plus proche du Vondelpark afin de profiter du soleil, de la scène avec des sportifs, des baladeurs de chien ainsi que les cyclistes.

Et la suite ? 🤔

Durant le reste de la journée, j’ai donc sauté de parc en parc pour voir les différentes ambiances, notamment le « Sarphatipark » qui est un plus petit parc, mais vraiment sympa. Il est entouré de maison traditionnelles et d’un kiosque en plein milieu ce qui lui donne beaucoup de caché.

Et pour finir cette journée en beauté, tous les jours où j’ai pu me balader, j’ai vu un marché situé dans la rue « Albert Cuypstraat » où l’on voit vraiment comment les Amstellodamois vivent et font leurs courses au marché.

Conclusion 🤗

Amsterdam, une magnifique ville. Rappelez-vous au début je n’étais pas si enjoué que ça d’y aller, j’avais qu’une seule envie, c’était de me faire changer d’avis. Aujourd’hui mon avis a complétement changé, je pourrais même peut être envisager d’y habiter 🤔.

Si je dois finir sur une dernière note, c’est : surtout, ne suivez pas les grandes routes, fixez vous un objectif de journée et perdez vous, ne suivez pas les autres (sauf si c’est un local) et parlez avec la population. Je sais que c’est difficile au premier abord et que le faites que l’on ait un caractère Francais n’aide pas mais faites un effort et vous serez récompensé.

Nous voilà arrivés à la fin de cet article, j’espère qu’il vous aura plus, j’ai en tout cas pris énormément de plaisir de le rédiger. C’était mon premier article sur le voyage donc n’hésitez pas à me faire des retours ça me fera super plaisir. 

Si vous voulez voir la vidéo de ce voyage Go checker ce lien.